La deuxième réunion du Comité de pilotage de l’IFNA s’est tenue le 7 février 2018 à Johannesbourg, en Afrique du Sud. L’agenda principal de la réunion était de partager les progrès accomplis depuis le lancement de l’IFNA en 2016. La réunion a également été l’occasion de discuter de questions critiques concernant la gestion de l’IFNA et le plan de mise en œuvre pour 2018.

 Les membres de l’IFNA présents à la réunion étaient la Banque africaine de développement, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), l’Agence de coopération internationale du Japon (JICA), le Centre international japonais de recherches en agronomie (JIRCAS), l’Agence de planification et de coordination du NEPAD, le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF), la Banque mondiale (BM) et le Programme alimentaire mondial (PAM). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a participé via Skype. La réunion était coprésidée par la JICA et le NEPAD. 

Les principales questions discutées lors de la réunion étaient les suivantes :

1. Rapport annuel pour 2017 et plan de travail annuel pour 2018 ;

Rapport annuel 2017

  •  La réunion des premiers partenaires s’est tenue à Addis-Abeba en mai.

Plan de travail annuel pour 2018

  •  L’élaboration des stratégies d’actions IFNA par pays (IFNA Country Strategy for Actions – ICSA)* dans tous les pays participants.

2. Processus d’adoption d’ICSA et actions suivantes ;

Les membres du comité de pilotage ont examiné et partagé leurs commentaires sur le format ICSA et le processus de développement d’ICSA.

3.Les ateliers de développement ICSA seraient organisés de février à mars 2018 dans chaque pays et les résultats seraient partagés lors de l’atelier régional au Sénégal en avril 2018 pour l’apprentissage mutuel.

4. Activités de recherche

Les membres du comité de pilotage ont discuté des domaines de recherche nécessaires pour établir des preuves permettant d’atteindre la vision de l’IFNA. Parmi les exemples de domaines de recherche potentiels, citons l’analyse prospective, la bio-fortification, les engrais riches en micronutriments, la diversification des cultures et les évaluations d’impact quantitatives des interventions basées sur l’alimentation.

5. Révision des directives opérationnelles et de gestion ;

Les directives opérationelles et de gestion sont les règles générales pour la gestion efficace de l’IFNA. Le projet de ces directives a été partagé avec les membres du Comité de pilotage afin de recevoir leurs commentaires.

6. Vision IFNA ;

Les membres du Comité de pilotage ont discuté de la version provisoire de la Vision IFNA et ont convenu que le groupe de travail la réviserait en mettant davantage l’accent sur la valeur ajoutée pour les pays et les partenaires.

7. Expansion des pays participants ;

Il a été suggéré d’étendre les pays participants à l’IFNA en tenant compte des régions géographiques de l’Union africaine. L’ajout de deux pays, l’un d’Afrique centrale et l’autre d’Afrique du Nord, a été acceptée

 * La stratégie d’actions IFNA par pays (IFNA Country Strategy for Actions – ICSA) est un document d’orientation stratégique élaboré de manière participative et multisectorielle sous la direction du gouvernement en vue de prendre des mesures sur le terrain pour améliorer la situation nutritionnelle, en ;

➢ traduisant les politiques et stratégies de nutrition prioritaires des pays en execution concrète d’interventions multisectorielles spécifiques, notamment l’intégration de l’agriculture en tant qu’élément clef ; et en

➢ servant d’instrument de mobilisation des ressources pour le pays de manière plus efficace en évitant la diffusion de ressources limitées et en permettant une concentration aux plus hautes priorités.